ECOLE LUCIE AUBRAC, TOULOUSE

ECOLE LUCIE AUBRAC, TOULOUSE

A propos du projet

Programme : Création d'une école maternelle de 10 classes / locaux dédiés à l'accueil des équipes en charge de la propreté / restauration scolaire

Maîtrise d'ouvrage : Mairie de Toulouse

Maîtrise d'œuvre : Atelier FGA, architecte mandataire II ONIRIK, architectes associés II OTCE ingénierie, BET pluridisciplinaire II Emacoustic, acousticien II Freelance Etudes, Economiste II IDE Environnement, BET Démarche environnementale II L/A Projects, Graphiste signalét

Surface : 2 673m2

Montant : 5 850 000€

Mission(s) : de base

Arrivée à l'école du Parc

De la prairie boisée à la plage du fossé, des jardins partagés aux buttes de jeux, le Parc de la Salade s’apprête à connaître une mutation ambitieuse, destinée à offrir à ce quartier le poumon vert qui accompagnera les loisirs de ses habitants. Les élèves de l'école maternelle Lucie Aubrac bénéficieront ainsi d'un cadre d'exception. C'est cet environnement sain, paisible et ludique, que nous avons voulu prolonger par notre proposition. Depuis la route de Launaguet, où les parents pourront stationner leur voiture dans le parking à venir, l'accompagnement de son enfant à l'école se fait à pied au milieu des arbres. Ce temps constitue un moment privilégié, une transition en douceur qui prépare à l'éveil des sens.

 

Volume : De l'urbain au domestique

Arrivé au ponton qui enjambe le fossé mère, le volume de l'école se dévoile entièrement. Un grand corps de bâtiment, au Nord, s'élance en limite de parcelle sur toute sa longueur. Sur deux niveaux, il est un signal frontal et démonstratif sur l'espace public, à l'échelle de ce dernier et de l'école élémentaire qui lui fait face. Dans son prolongement sur l'arrière, une aile Est s'aligne également en limite de parcelle, en suivant l'inflexion que forme le fossé mère. Cette aile achève de refermer la parcelle et les espaces de cours qu'elle abrite, offrant l'intimité nécessaire aux enfants préservés de l'agitation extérieure. Ne développant qu'un niveau, elle participe à la gradation progressive du bâti, de l'échelle urbaine sur le parvis, à l'échelle domestique des pavillons avoisinants au Sud.